Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 20:34

Padre Josimo presente !

Padre Josimo Tavares tué le 10 mai 1986 : 30 ans

Nos amis brésiliens font mémoire de la mort du père Josimo, tué le 10 Mai 1986 dans l'état de Goïas.

Dans les Echos de Vitoria n°20, Gaby terminait son courrier en partageant ce poème de Pedro TIERRA écrit après la mort du Père Josimo. Il dédiait aussi ce poème à Joël Fieux tué le 28 juillet 1986 au Nicaragua.

 

Josimo, martyr de la terre et de la justice

 

Qui est cet enfant nègre

qui défie les limites ?

 

A peine un homme

Aux sandales élimées.

Patience et indignation.

Rire blanc

Miel nocturne

Rêve irrécusable.

 

Il a lutté contre les barières

Toutes les barrières

Les barrières de la peur

Les barrières de la haine

Les barrières de la terre

Les barrières de la faim

Les barrières du corps

Les barrières du latifundio.

 

J'apporte dans la paume de la main

Une poignée de terre

Qui t'a couvert

Elle est fraîche

Elle est sombre, mais elle n'est pas encore libre

Comme tu le voulais.

Pedro TIERRA 

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Lettres de Gaby tente des martyrs Em Português
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 09:27

Em 2015, continuam a construir pontes ! Feliz ano novo !

En 2015, continuons à construire des ponts ! Bonne année !

 

Abaixo extratos da 1a carta de Gaby : Ecos de Vitória

Ci-dessous des extraits de la 1ère lettre de Gaby  : Echos de Vitoria

 

Roberto, Darcio, Gaby

Roberto, Darcio, Gaby

Minha partida é, inicialmente, como uma ocasião de uma nova ponte entre nossos continentes. Para que compreendamos bem, nós europeus, que nós temos tanto a receber quanto a dar: Nós somos mais ricos materialmente que os pobres do terceiro mundo... Mas, do mais, o que nós sabemos? Por outro lado, nós começamos aqui a nos dar conta de nossa responsabilidade coletiva diante dos povos pudicamente chamados “em vias de desenvolvimento”; temos a certeza de que não podemos com uma mão dar dinheiro “aos pobres”, e com a outra apoiar aqueles que os oprimem e os mantem sob tutela.
Eu desejo que esta circular escrita de Vitória (3 ou 4 vezes por ano) seja verdadeiramente um meio de comunicação entre nós. Importante para vocês, mas também para mim: pois se eu desejo chegar a Vitória como aquele que tem tudo a aprender, eu não quero me colocar sob o olhar de vocês como aquele que quer dar lições. Não. Deve se tratar verdadeiramente de uma troca, da qual eu terei necessidade durante os anos passados lá, mas também no meu retorno (em 5 anos?).
Sobre a importância da escolha do título desta circular: ECOS DE VITÓRIA
fizemos nas sessões ou retiros ou simplesmente nas férias.
Quanto ao propósito: para além de grandes considerações que muitos podem achar por aí, eu queria, para começar, dar um testemunho sobre aquilo que eu verei e ouvirei: mais precisamente os testemunhos de vida do povo. É a vida deles que deve interessar a vocês, não a minha...

Tradução : Jovanir Poleze e Dárcio Mosquem

Gaby : Ecos de Vitoria n°1

Pont de Vitoria

Pont de Vitoria

Mon départ se veut d’abord comme l’occasion d’un nouveau « petit pont » entre nos continents. Pour que nous comprenions bien, nous Européens, que nous avons autant à recevoir qu’à donner : nous sommes plus riches matériellement que les peuples du tiers-monde… mais pour le reste ,que savons-nous ? D’autre part, nous commençons ici à nous rendre un peu compte de notre responsabilité collective à l’égard des peuples pudiquement appelés « en voie de développement » : nous sentons bien que nous ne pouvons pas, d’une main donner de l’argent « aux pauvres et de l’autre soutenir ceux qui les oppriment et les maintiennent en tutelle.
Je souhaite que cette circulaire adressée depuis Vitoria soit vraiment un moyen de communication entre nous. Important pour vous, mais aussi pour moi : car je désire arriver à Vitoria comme celui qui a tout à apprendre, je ne veux pas me situer à votre égard comme celui qui veut « donner des leçons ». Non, il doit s’agir véritablement d’un échange dont j’aurai besoin j’aurai besoin pendant les années passées là-bas, mais aussi à mon retour (dans 5 ans ?)
D’où l’importance du choix du titre de cette circulaire « Echos de Vitoria »
Quand au « fond » plutôt que de grandes considérations que beaucoup peuvent trouver ailleurs, je voudrais donner d’abord un témoignage sur ce que je verrai et entendrai, plus exactement des témoignages de la vie des gens. C’est « leur vie » qui doit vous intéresser, pas d’abord la mienne !...

Gaby dans les Echos de Vitoria n°1

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Echos de Vitoria Lettres de Gaby Em Português
commenter cet article

Présentation

  • : Les amis de Gabriel MAIRE
  • Les amis de Gabriel MAIRE
  • : L'association "Les amis de Gabriel MAIRE" a été créée après l'assassinat de Gaby au Brésil le 23 décembre 1989. . A associação "les Amis de Gabriel Maire" foi criada depois da morte do Padre Gabriel em Brasil o 23 de dezembro de 1989.
  • Contact

A partir de novembre 2014, le blog devient bilingue. Les pages pour nos amis brésiliens sont visibles à partir du lien "Em portuguès" N'hésitez pas à vous inscrire ci-dessous pour être informé des mises à jour. Merci !

A partir de novembro de 2014 o blog se torna bílingue. As páginas para os nossos amigos brasileiros ficarão disponíveis com o "vínculo "Em português". Não hesitem em inscriverem-se para serem informados das notícias actualizadas.Obrigada !

Recherche