Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 11:00

30 de outubro de 2014 – Forun de Vila Velha – E.S.

Grande expectativa. Pela primeira vez, depois de quase 25 anos teríamos um Juri Popular, ou seja, além do Promotor, do Juiz e dos advogados, pessoas nomeadas pela justiça teriam o poder de julgar, absolver, condenar. Era o grande momento esperado por franceses e brasileiros. Tempo sofrido, chorado, mas jamais calado. Era chegada a hora do reconhecimento da árdua luta do Dr. Ewerton Montenegro que com sabedoria, garra e paixão pela Justiça não esmoreceu jamais defendendo a tese de “Crime de Mando”.

 

O início do Juri estava marcado para iniciar às 09:hs. O povo fiel, perseverante começou a chegar às 08:30. Rostos conhecidos, companheiros do mesmo caminho, vindos de longe e de perto, letrados ou não, mas todos ansiosos por ouvir a notícia tão esperada, o dia da verdade anunciada. Verdade dos fatos sufocados durante tantos anos por ordem vindas sabe-se lá de onde e de quem. Verdade que todos esperavam ouvir: quem deu o tiro que matou Gabriel? O nome, ou os nomes dos mandantes do crime?

 

No amplo auditório todos esperavam o início dos trabalhos. Presentes no recinto: Drª Verônica, Dr. Eric, o Promotor, Dr. Martinele, testemunhas de acusação e o réu. Faltava apenas o Juiz para dar início ao tão esperado julgamento.

 

É importante lembrar a entrada da Drª Verônica. Sempre muito segura de sua missão. Levava nas mãos o Dossiê do Dr. Ewerton, seus paramentos (roupa de advogado). Ao transpor a porta que dava acesso ao auditório, já no corredor entre as cadeiras, parou, me olhou serenamente e com muita convicção e fé disse: “entro acompanhada, Gabriel de um lado, Dr. Ewerton do outro e Roberto atrás de mim”.

 

O relógio já marcava 10:hs quando chegou o Juiz. Todos atentos! O réu tomou o lugar destinado a ele. Os advogados, o Promotor e o Juiz confabularam entre si por alguns minutos. Logo depois o Juiz pegou o microfone, justificou o atraso e derramou sobre nós aquilo que não queríamos ouvir: “não haverá julgamento, pois o réu não está acompanhado do seu advogado e das suas testemunhas. Marcaremos uma nova data”.

 

Desanimados? NÃO ! O tempo passou, mas permanece a esperança, o sonho... Sonho teimoso de vida, liberdade e justiça que pulsou no coração do Gabriel e continua pulsando no coração da gente.

Carlita

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Nouvelles des amis de Vitoria Procès Em Português
commenter cet article
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 23:54

Petit à petit, le blog s'adapte pour nos amis brésiliens...

Aos poucos, o blog se adapta para nossos amigos brasileiros...

Bienvenue à tous !

Bem-vindo a todos !

Inscrivez-vous !

Inscrever-se !

Merci !

Obrigada !

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Actualités Em Português
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 23:08

25 anos de martírio do Padre Gabriel

25ème anniversaire à Cariacica (Cobi et APAE)

Le Groupe Echos de Gaby et le Groupe du 23 vous invitent pour les 25 ans du martyr du Père Gabriel.

 

Gabriel Felix Roger Maire, le prophète Gabriel fut assassiné le 23 décembre 1989, pour defendre la justice, le droit, la vie.

 

25 années se sont passées.

 

Nous continuons de crier pour que justice soit faite !

 

Moment de célébration et de parution du livre

 

"Prefiro morrer pela vida a viver pela morte"

 

Date : mardi 23 décembre 2014,

 

19h : Rassemblement à Cobi, lieu où le corps de Gabriel a été trouvé (début du moment de célébration)

 

20h : la célébration se poursuivra à APAE de Cariacica (centre d'éducation spécialisé)

 

Plus d'information : Groupe Échos de Gaby

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Journées anniversaire Em Português
commenter cet article
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 02:36

!!! Ne tenez pas compte des liens qui apparaissent sur les mots rencontre et rencontrer !!!!!!

Quand Gaby était au Brésil, il nous avait invités à venir découvrir cette terre qu’il aimait et rencontrer les personnes qu’il côtoyait. Mais nous n’avons pas eu l’opportunité de faire ce voyage. Il est revenu en visite en France avec des amis qu’il nous a fait connaitre.
 
Quando Gaby estava no Brasil, ele nos convidou a vir conhecer esta terra que ele amava e as pessoas que ele encontrava. Mas nós não tivemos a oportunidade de fazer essa viagem. Ele voltou em visita à França com amigos a quem ele nos apresentou.
 
Pour le 10ème anniversaire de sa mort, deux de nos enfants, Michaël et Marie-Laure faisaient partie du voyage organisé avec Mgr Yves Patenôtre et une trentaine de Français. Puis notre dernière fille Rachel en stage à Vitoria a participé aux célébrations du 20ème anniversaire de l’assassinat de Gaby, avec Mgr Jean Legrez, Michel, Maryse et Eliane de l'association.
 
Por ocasião do 10º aniversário de sua morte, dois dos nossos filhos, Michael e Marie-Laure fizeram parte da viagem organizada com Dom Yves Patenôtre e uns trinta franceses. Depois a nossa filha caçula Rachel, em estágio em Vitória, participou das celebrações do 20º aniversário de assassinato de Gaby, com Dom Joao Legrez, Michel, Maryse et Eliane da associação.
 
Pour le 25ème anniversaire, il était temps que je réponde à l’appel de Gaby. Avec Rachel comme fidèle interprète, et entourée, accompagnée par les amis brésiliens, je ne craignais rien !
 
Para os 25º aniversário, já era hora de responder ao convite de Gaby. Com Rachel como fiel intérprete, e cercada pelos amigos brasileiros, eu não temia nada!
 
La réalité a dépassé mes espérances ! Et je me rends compte qu’il me manquait quelque chose de primordial pour m’investir au mieux dans l’association « les amis de Gabriel MAIRE », qu’il est bon et même indispensable de regarder, sentir, écouter, vivre au moins quelques heures avec les habitants de cette terre que Gabriel chérissait tant.
 
A realidade ultrapassou minhas expectativas! E eu me dou conta de que me faltava algo de primordial para eu me entregar mais e melhor à associação “Amigos de Gabriel Maire”: olhar, sentir, escutar, viver ao menos algumas horas com os habitantes desta terra que Gabriel tanto gostava.
 
Nous remercions tout d’abord, Carlita, sa fille Katia, son gendre Ronaldo et leurs enfants, qui nous accueillent. Nous remercions Darcio et Cleu et tant d’autres. Ils nous ont permis d’aller à la rencontre des personnes qui entretiennent la mémoire du Padre Gabriel.
 
Agradecemos primeiramente a Carlita, sua filha Kátia, seu genro Ronaldo e seus filhos, que nos acolheram. Agradecemos ao Dárcio e Cleu e tantos outros. Eles nos permitiram de ir ao encontro das pessoas que mantêm viva a memória do Padre Gabriel.
 
Nous avons tout d’abord, rencontré l’association, « Padre Gabriel pour la défense de la vie », sa présidente Marlène et quelques personnes. Chaque personne présente a partagé ce que Gabriel avait changé dans sa vie. Carlinda nous a fait visiter l’atelier couture qu’elle crée pour des mamans. Quelques enfants sont accueillis pour une aide aux devoirs. Des activités qui ne demandent qu’à se développer maintenant que le local est plus accueillant grâce à l’aide financière de l’association française, et à l’investissement sur place des membres de l’association brésilienne.
 
Encontramos primeiro a associação “Padre Gabriel em defesa da vida”, sua presidente Marlene e algumas pessoas, em Porto Novo, Cariacica-ES. Cada pessoa presente compartilhou o que Gabriel mudou na sua vida. Carlinda nos mostrou o atelier de costura que ela criou para as mulheres. Algumas crianças são acolhidas para uma ajuda nos deveres da escola. As atividades se desenvolvem agora que o local é mais acolhedor graças à ajuda financeira da associação francesa, e ao investimento local dos membros da associação brasileira.
  
141108 Assoc
Darcio nous a emmenées à la rencontre de l’équipe de rédaction d’un livre qui sortira pour le 23 décembre, jour du 25ème anniversaire de l’assassinat du Padre Gabriel. Un beau livre qui rassemble des écrits par et sur Gabriel.
 
Dárcio nos levou ao encontro da equipe de redação de um livro que será lançado em 23 de dezembro, dia do 25º aniversário do martírio do Padre Gabriel. Um belo livro que reúne escritos sobre Gabriel.
 
  141108 groupe du livre (3)
   
Nous avons rencontré Seu Pedro, (conseilleur municipal à Cariacica) et son équipe. Tous très chaleureux et disponibles. D’une grande simplicité, ils nous ont fait visiter le quartier « Padre Gabriel », et plusieurs lieux ou bâtiments qui portent le nom de Gabriel. Il faut relever aussi que non seulement des lieux, mais aussi de nombreux enfants portent aujourd’hui le nom de Gabriel ici. 
 
Encontramos Seu Pedro, vereador de Cariacica, e sua equipe. Todos muito calorosos e disponíveis. Com grande simplicidade, eles nos guiaram a uma visita ao bairro “Padre Gabriel” e vários locais ou prédios que levam o nome de Gabriel. Deve-se ressaltar que não somente os lugares, mas também muitas crianças trazem hoje o nome de Gabriel aqui.
  141114-Seu-Pedro.jpg
     
Nous participerons aux manifestations organisées le dimanche 23 novembre, en préparation des commémorations du 25ème anniversaire du martyr de Gabriel. Le matin avec l’association « Padre Gabriel pour la défense de la vie » et l’après-midi avec un autre groupe qui se réunit tous les 23 de chaque mois pour prier ensemble en lien avec Gabriel.
 
Participaremos das manifestações organizadas no domingo, 23 de novembro, em preparação ao 25º aniversário do martírio de Gabriel. De manhã com a associação ‘’Padre Gabriel em defesa da vida’’ e de tarde com outro grupo que se reúne mensalmente – a cada dia 23 – para orar juntos em memória de Gabriel.
Tradução: Jovanir Poleze e Dárcio Mosquem.
 
A bientôt pour d'autres nouvelles ! em breve para mais notícias !
Elisabeth Lamy 
Repost 0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 19:10
Repost 0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 19:03

Em português (clic)

Article de Jean Baptiste Herkenhoff dans une revue juridique, parue le 24 décembre 2009

Le premier sens du mot "prophète", dans le langage quotidien, est celui d'une personne capable de prévoir l'avenir.

Dans les textes bibliques on parle de leur capacité à anticiper ce qui doit venir comme étant un don spécial attribué aux prophètes. Mais cette vision du futur ne provenait pas d'un pouvoir magique. Elle était le fruit de leur sagesse. En dénonçant les vices et l'inconduite les prophètes prévoyaient le résultat de ces plaies. Les prophètes faisaient irruption au sein du peuple, en tant que porte-voix de Dieu.

Si nous nous référons à l'étymologie, le mot "prophète" (de l'hébreu nabi) veut dire celui qui annonce : le prophète annonce.

Au cours de l'histoire, on ne voit pas le prophète surgir du côté du pouvoir, de l'ordre établi, de l'institution, du système. Il surgit du côté de la poésie, du rêve, de la mystique, comme l'a observé Peter F. Ellis.

Dans toute la tradition de l'Ancien Testament, le prophète  est celui qui a contesté l'ordre établi, fondé sur l'oppression, et a plaidé pour un autre ordre qui renverserait les valeurs dominantes.

Le peuple s'identifiait au prophète et reconnaissait en lui l'idéal qui animait le fonds même de son être.

Comme le souligne Carlos Mesters, le prophète Amos, un laboureur, vivait dans une époque de progrès économique sous l'impulsion du roi Jéroboam, mais c'était un progrès établi sur l'égoïsme de clans. Ceci provoquait une division en classes, division contre laquelle Amos s'est élevé.

Dans le monde d'aujourd'hui, la prophétie est-elle morte ?

En aucune façon.

Dans cet article je veux adresser un hommage à deux prophètes qui ont annoncé la Justice sur les terres de l'Espirito Santo : Dom João Baptista da Mota e Albuquerque et le Père Gabriel Maire.

Voici quelques dates qui s'entremêlent pour mettre en évidence ces deux vies :

Dom João Baptista est né en 1909. Padre Gabriel en 1936.

En 1957 Dom João Baptista est arrivé comme Evêque dans ce diocèse dont il est devenu Archevêque en 1958.

En 1980 le Père Gabriel Maire, arrive au Brésil, venant de France comme missionnaire. Il est reçu à bras ouvert par Dom João Baptista à Vitòria .

En 1984, Dom João Baptista meurt. On célèbre ses obsèques à la Cathédrale. Padre Gabriel figurait parmi les concélébrants.

En 1989 c'est le Père Gabriel qui meurt, victime d'un crime qui, jusqu'à aujourd'hui, n'a pas encore été dûment éclairci.

En 2009 une double célébration réunit, côte à côte, les deux prophètes : on célèbre le centenaire de la naissance de Dom João Baptista da Mota e Albuquerque, on remémore les vingt années du martyre du Père Gabriel Maire.

Comment peut-on déceler le don de la prophétie chez Dom João et chez le Père Gabriel ?

C'était au mois de février 1979. Une grande crue du Rio Doce s'est transformée en catastrophe publique, envahissant plusieurs villes du Minas Gerais et de l'Espirito Santo. Dans ce dernier Etat, la crue a atteint d'une façon dramatique la ville de Linhares. Des centaines de personnes ont perdu leur logement. Les secours publics se sont montrés inefficaces, justifiant le dicton de la sagesse populaire face à de telles  situations : "Va te plaindre à l'évêque". Et c'est justement cela qu'a fait le peuple.

Sous la conduite de l'Eglise, les volontaires de l'Etat tout entier se sont alors dirigés vers Linhares afin de répondre à cette terrible et urgente situation.

Deux catégories de protagonistes se trouvèrent alors face à face, comme s'ils se trouvaient sur les deux rives du fleuve :

-         d'un côté, les milliers de personnes modestes, qui avaient vu tout le fruit de leur travail emporté par les eaux : nourriture, leurs quelques meubles, vêtements, matelas, berceaux des enfants.

-         De l'autre, des centaines de volontaires qui, motivés par la charité chrétienne étaient là pour porter secours et même pour pleurer avec les gens.

Dom João a prononcé alors, sur les rives du Rio Doce, une phrase qui avait la force d'un  appel au courage et à l'union : "Seul le peuple sauvera le peuple."

Qui, sinon un prophète, peut prononcer une telle phrase ?

Dom João a participé au Concile Vatican II (1962 – 1965) A cette occasion, en lien avec d'autres évêques, il a perçu la nécessité de la conversion de l'Eglise pour qu'elle retrouve l'appel des premiers temps du christianisme.

Dom João, lui-même, s'est  converti. Il a renoncé à ses origines familiales et a voulu vivre de la même façon que le peuple. Il a troqué sa belle résidence d'évêque, sur la place du Canto, contre un logement modeste, tout en haut de la montée de São Francisco. Là, les pauvres se sentaient autorisés à entrer. Il a renoncé à la voiture de luxe que les catholiques riches donnaient à l'évêque. Il lui a préféré une petite Fusca, qui a circulé dans tout le diocèse (avec pas mal de tôles froissées). Il a mis au rancart  sa croix en or et s'est mis à utiliser une croix de bois. Tous ces gestes ont été vraiment des gestes prophétiques.

Le Père Gabriel Maire, dès le début de son ministère à Vitòria, a choisi la cause des pauvres.

Il a embrassé, corps et âme, la lutte du peuple pour la possession d'un petit morceau de terre dans un lieu appelé "Barbados" (aujourd'hui "quartier Padre Gabriel"). Dans cette lutte pour la terre destinée aux pauvres, il s'est heurté aux intérêts immobiliers d'entrepreneurs et de politiques. Ainsi a commencé l'histoire de sa mort.

La recherche d'une terre, dans toute l'histoire de la Bible, a été l'occasion de conflits, mettant face à face les intérêts des puissants et ceux des faibles. Les prophètes ont toujours porté la bannière des faibles.

Lors des affrontements de Barbados, le Père Gabriel Maire a fait une déposition auprès de la Commission Justice et Paix de l'Archidiocèse, rapportant qu'il était "marqué pour mourir".

Tout ceci a été porté à la connaissance du Pouvoir judiciaire, des autorités en général et de l'opinion publique. Personne ne peut alléguer qu'il ne savait pas.

La lutte du Père Gabriel a toujours été inspirée par la foi. Il n'a jamais prétendu à des charges publiques ni à des gratifications. Il n'a jamais rien demandé pour lui-même.

Dom João Baptista da Mota e Albuquerque et le Père Gabriel Maire sont deux prophètes de l'Espirito Santo.

Repost 0

Présentation

  • : Les amis de Gabriel MAIRE
  • Les amis de Gabriel MAIRE
  • : L'association "Les amis de Gabriel MAIRE" a été créée après l'assassinat de Gaby au Brésil le 23 décembre 1989. . A associação "les Amis de Gabriel Maire" foi criada depois da morte do Padre Gabriel em Brasil o 23 de dezembro de 1989.
  • Contact

A partir de novembre 2014, le blog devient bilingue. Les pages pour nos amis brésiliens sont visibles à partir du lien "Em portuguès" N'hésitez pas à vous inscrire ci-dessous pour être informé des mises à jour. Merci !

A partir de novembro de 2014 o blog se torna bílingue. As páginas para os nossos amigos brasileiros ficarão disponíveis com o "vínculo "Em português". Não hesitem em inscriverem-se para serem informados das notícias actualizadas.Obrigada !

Recherche