Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 22:09

 

Pour ce 1er août, je vous partage ce que Gaby écrivait en 1988 pour ses noces d'argent (EV n°24 :

 

25 ans de sacerdoce !

 

Les commémorations de mes « noces d'argent sacerdotales » se sont étalées du 19 juin au 21 août... Et ça, me diront certains, ce n'est pas du cléricalisme ? - Eh bien ! Je crois sincèrement que nous avons évité le péril, parce que tout a été dans la main des laïcs Ce fut l'occasion d'une plus grande prise en charge du travail pastoral dans les secteurs où je travaille.

 

Il est vrai que les gens des communautés ont fait preuve d'attentions extraordinaires, organisé des fêtes pleines de ferveur, d'amitié, d'humour. Chaque fois que j'allais dans une communauté pour une célébration ou une réunion, il y avait une « surprise » : chants, gâteau d'anniversaire, cadeaux... Le jour même de ces « noces d'argent » (le 29 juin), j'avais invité pour une célébration à la maison, pour l'apéritif et un repas ensemble, les prêtres de la zone pastorale dont je suis coordinateur, l'archevêque et 1'évêque auxiliaire.

 

Le plus fort de la fête, ce fut le 21 août à Porto de Santana, en présence des membres de ma famille et amis qui m'ont rendu visite en août. Une célébration de plus de trois heures, les gens debout courageusement sous le soleil. Tout était surprise pour moi, jusqu'aux petites pièces de théâtre qui jalonnaient la célébration (créées à partir de renseignements qu'ils ont réussi à obtenir sur ma vie). Une équipe de laïcs de la pastorale des vocations (jeunes et adultes) avait monté de toutes pièces quelques « cercles bibliques » sur la vocation, à partir de ma propre vocation, pour préparer spirituellement la grande fête du 21 août.

 

Je crois pouvoir dire en toute vérité que ces fêtes furent la célébration d'un peuple chrétien en communion avec son pasteur, et non à peine la fête en l'honneur d'un prêtre. C’est tout différent. 

J'ai évoqué la visite de Marie-Thérèse et Joseph Maire, de Madeleine et Jacques Marteau, de Maryse et Etienne Piard.

 

C'est toujours une grande joie pour moi, d'accueillir des gens qui acceptent de se mettre à l'écoute du peuple des pauvres (ce fut le cas) et apprendre (au lieu de ne faire que du tourisme). Vous pouvez encore profiter de ma présence ici ! Madeleine me disait avant de repartir :

 

Tu me connais : je ne suis pas une révolutionnaire, ni dans l’Église ni dans la vie politique. Mais maintenant, qu'on ne vienne pas me dire du mal de ton travail ici, ni me dire que les communautés de base c'est du communisme ou des choses comme ça ! Tu peux être sûr que je vous défendrai. C'est vraiment un travail formidable qui se fait ici ! ... Et quand on voit le courage et le sourire de ces gens vivant dans des conditions si misérables ! ...

 

Merci à ces six visiteurs (entre autres, car depuis, d'autres sont déjà passés). Merci du témoignage que vous voulez donner en Europe sur l'Eglise des communautés ecclésiales de base et de la théologie de la Libération. On a besoin de vous, surtout en ce moment où des chefs lointains jugent sans savoir la vérité.

 

En ce 1er août, date de l'anniversaire de la naissance de Gaby.

25 ANOS DE SACERDÓCIO !

As comemorações das minhas “bodas de prata sacerdotal” duraram do dia 19 de junho aos 21 de agosto... E isto – me dirão alguns – não é clericalismo? Bom... creio sinceramente que temos evitado o perigo, PORQUE TUDO ESTAVA NAS MÃOS DOS LEIGOS. Foi ocasião de uma maior tomada de compromisso do trabalho pastoral nos setores onde trabalho.

 

É verdade que as pessoas das comunidades deram provas de atenções extraordinárias, organizaram festas cheias de fervor, de amizade, de humor. Cada vez que ia a uma comunidade para uma celebração ou reunião, tinha uma “surpresa”: cantos, bolo de aniversário, presentes... No dia mesmo destas bodas de prata (no dia 29 de junho), convidei para uma celebração em casa, para um aperitivo e um jantar juntos, os padres da área pastoral da qual sou coordenador, o arcebispo e o bispo auxiliar.

 

O mais forte da festa foi no dia 21 de agosto em Porto de Santana, com a presença dos membros da minha família e amigos que me visitaram em agosto. Uma celebração de mais de três horas, as pessoas em pé corajosamente sob o sol. Sob o sol. Tudo foi surpresa para mim, até as pequenas peças de teatro que marcaram a celebração (criadas a partir de informações que eles conseguiram obter sobre minha vida). Uma equipe de leigos da pastoral vocacional (jovens e adultos) montou alguns círculos bíblicos sobre a vocação, a partir de minha própria vocação, para preparar espiritualmente a grande festa de 21 de agosto.

* Creio poder dizer com toda a verdade que estas festas foram a celebração de um povo cristão em comunhão com seu pastor, e não apenas a festa em honra de um padre. É BEM DIFERENTE.

 

*** Evoquei a visita de Marie-Thérèse e Joseph Maire, de Madeleine e Jacques Marteau, de Marisa e Etienne Piard.

Para mim, é sempre uma grande alegria acolher as pessoas que aceitam se colocar à escuta dos pobres (este foi o caso) e APRENDER (no lugar de fazer apenas turismo). Vocês podem ainda aproveitar de minha presença aqui! Madeleine me dizia antes de partir: “Você me conhece: não sou uma revolucionária, nem na Igreja, nem na vida política. Mas agora, que não me venham falar mal de seu trabalho aqui, nem me dizer que as comunidades de base são do comunismo ou de coisas assim! Você pode estar certo que eu os defenderei. É verdadeiramente um trabalho formidável que se faz aqui!... E quando vemos a coragem e o sorriso destas pessoas que vivem em condições tão miseráveis...!”. (Madeleine)

 

*** Obrigado a estes seis visitantes (entre outros, porque outros já passaram). Obrigado pelo testemunho que vocês quiseram dar na Europa sobre a Igreja das Comunidades Eclesiais de Base e a teologia da Libertação. Necessitamos de vocês, sobretudo neste momento em que os chefes longínquos julgam SEM SABER A VERDADE.

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Gabriel MAIRE Echos de Vitoria Em Português
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 22:22
Voici les EV n°89, avec des nouvelles de la famille de Gaby, de l'association "les amis de Gabriel Maire", de l'actualité du Brésil, de nos amis de Vitoria.
N'hésitez pas à faire part de vos réactions !
Bonne lecture à vous ! 
 

 

Echos de Vitoria n°89
Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Echos de Vitoria
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 13:11
Les échos de Vitoria n°88

Merci à la responsable du site internet du diocèse de Saint-Claude qui a publié les Echos de Vitoria. Pour le lire : clic sur le lien. 

 

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Echos de Vitoria Actualités
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 15:38

Vous trouverez ci-joints les Echos de Vitoria de novembre 2016, en français et en partie en portugais :

Echos de Vitoria n°88
Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Echos de Vitoria Em Português Actualités
commenter cet article
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 07:48

Les Echos de Vitoria sont disponibles en français et en portugais...

Vous pouvez les téléchager en PdF sur cette page.

Echos de Vitoria 87

Bonjour. A l'image du peuple brésilien bouleversé par ce coup d'Etat de mai 2016, ce bulletin vous arrive en désordre, laissant la parole, en priorité, aux citoyens se refusant à cautionner des décisions brutales, injustes et s'attaquant tout spécialement aux plus démunis de leur pays. Ces citoyens qui prennent la parole ont souvent été formés par Gaby (pour ceux de Vitória), ou dans son esprit, fidèles aux Droits Humains et à l'Evangile.

En effet, le 12 mai, la présidente Dilma Roussef a été destituée par un vote des députés, décision ratifiée ensuite par le Sénat. Elle est mise à l'écart pendant 180 jours, c'est Michel Temer, un opposant, qui prend sa place ; on appelle cela un "coup d'Etat blanc" c'est à dire sans effusion de sang. Toutefois, comme vous pourrez le lire plus bas, les conséquences en sont graves, privant nombre de citoyens de leurs droits acquis lors des mandats précédents de Lula et de Dilma.

A Rio, les Jeux Olympiques doivent s'ouvrir le 5 août, mais tout sera-t-il prêt ? Beaucoup regrettent ce genre de dépenses alors que le pays est dans une crise grave. Et les manifestations contre le coup d'Etat se poursuivent dans tout le pays.

L’équipe des EV

 

Echos de Vitoria 87

Olá amigos e amigas! Com a imagem do povo brasileiro abalado com este golpe de Estado de maio de 2016, este boletim chega até vocês em desordem, deixando a palavra, com prioridade, aos cidadãos que se recusam a apoiar as decisões brutais, injustas que atacam especialmente os mais pobres de seu país. Estes cidadãos que tomam a palavra foram muitas vezes formados por Gaby (no caso, aqueles de Vitória), ou no seu espírito, fiéis aos Direitos Humanos e ao Evangelho.

Efetivamente, no dia 12 de maio, a presidenta Dilma Roussef foi destituída pelos votos dos deputados, decisão ratificada logo em seguida pelo Senado. Ela ficará afastada durante 180 dias, e é Michel Temer, da oposição, que assumiu seu lugar; chamamos isto de um “golpe de Estado branco", quer dizer, sem derramamento de sangue. Porém, como podem ler abaixo, as consequências são graves, privando inúmeros cidadãos de seus direitos adquiridos durante os mandatos anteriores de Lula e Dilma.

No Rio, os jogos olímpicos terão abertura no dia 5 de agosto, mas tudo estará preparado? Muitos lamentam este tipo de gastos uma vez que o país está em uma crise grave. E as manifestações contra o golpe de Estado continuam em todo o país.

A equipe dos EV.

 

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Echos de Vitoria Em Português Actualités
commenter cet article
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 15:00

Vous pouvez télécharger les Echos de Vitoria n° 86 en français.

Echos de Vitoria n°86
Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Echos de Vitoria Actualités
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 20:06

Ce soir, le groupe du 23 se retrouve chez Rogerio. Pour être en lien avec ce groupe, j'ai feuilleté le livre "Un prêtre français assassiné au Brésil", et j'ai trouvé le début de la dernière lettre que Gaby nous adressait le 10 septembre 1989. Une réflexion pour aujourd'hui aussi !

 

Psaumes

J’aimerais commencer ce numéro en citant un certain nombre de psaumes de la Bible parmi lesquels les psaumes 55, 56,58, 59… et tant d’autres. Croyants ou non, tous pourront y découvrir l’état d’esprit du croyant devant les agressions du monde. Quelques citations du psaume 55 (versets 13, 16, 20, 23, 24…) :

Ce n'est pas un ennemi qui m'insulte,

Car je le supporterais.

Ce n'est pas un adversaire qui triomphe de moi…

Mais c'est toi, mon compagnon, mon collègue, mon intime.

Nous allions ensemble adorer dans le temple avec le peuple

Et nous conversions en toute liberté !

...La méchanceté est chez eux; elle est en eux.

...Que Dieu entende et qu'il les humilie !

Ils ne changeront pas,

Ils ne craignent pas Dieu !...

Rejette ton fardeau, mets-le sur le Seigneur,

Il te réconfortera,

Il ne laissera jamais le juste chanceler.

Et toi, Dieu, tu les feras descendre dans un charnier géant,

Ces traites et assassins,

Ils ne vivront pas la moitié de leurs jours.

Mais moi, je compte sur toi, Seigneur.

 

Je veux répondre à quelques correspondants qui m’ont trouvé un peu tendu et nerveux dans certaines lettres. Ce sont des choses qui arrivent !Et le chrétien qui lutte se retrouve parfaitement dans les sentiments exprimés par le psalmiste. C’est vrai qu’il est écrit : « Si Dieu ne construit la maison, c’est en vain que travaille le maçon ». Croire à l’action de Dieu et pas suement en notre travail, et que ceux qui s’inquiètent soient tranquilles : je n’ai pas perdu la foi. Au contraire ! Je crois de toutes mes forces au Dieu qui défend la cause du pauvre, au Dieu qui chemine avec le peuple, au Dieu qui vomit l’oppression, l’hypocrisie, le mensonge, la violence de tout genre, etc… Ces choses sont graves ; bien pire encore quand elles sont le fait de personnes qui se dient croyantes, voire qui assument des responsabilités d’Eglise : cela devient alors IN-TO-LE-RA-BLE.

 

 

Groupe du 23 - Grupo 23

Salmos

Gostaria de começar este número citando certo número de salmos da Bíblia, dentre os quais os salmos 55, 56, 58, 59... e tantos outros. Crentes ou não, todos poderão descobrir nos salmos o estado de espírito do crente diante das agressões deste mundo. Algumas citações do salmo 55 (versículo 13, 16, 20, 23, 24...):

“Não é um inimigo que me insulta.

Se fosse, eu o suportaria.

Não é um adversário que triunfa sobre mim...

Mas és tu, meu companheiro,

Meu colega, meu amigo íntimo.

Nós íamos juntos adorar no Templo com o povo,

E conversávamos com toda liberdade

...  A maldade está com eles; neles ela está.

... Que Deus ouça e os humilhe!

Eles não mudarão;

Eles não temem a Deus.

Deixe o teu fardo, confia-o ao Senhor.

Ele te reconfortará.

Ele jamais deixará o justo vacilar.

E tu, Deus, tu os farás descer a um ossuário escancarado,

Esses traidores e assassinos.

Eles não viverão a metade de seus dias.

Mas eu, eu confio em ti, Senhor.”

 

Eu quero responder a alguns correspondentes que me acharam um pouco tenso e nervoso em certas cartas. Isto são coisas que acontecem! E o cristão que luta se reencontra perfeitamente nos sentimentos expressos pelo salmista. É verdade que está escrito: “Se Deus não constrói a casa, é em vão que trabalha o operário”. Crer na ação de Deus e não somente no nosso trabalho, e aqueles que se preocupam fiquem tranquilos: eu não perdi a fé. Ao contrário! Eu creio com todas as minhas forças no Deus da justiça, no Deus que não aceita que a gente compactue com o mal, no Deus que defende a causa do pobre, no Deus que caminha com o povo, no Deus que vomita a opressão, a hipocrisia, a mentira, a violência de todo gênero, etc... essas coisas são graves; pior ainda quando elas são feitas por pessoas que se dizem crentes, visto que assumem responsabilidades na Igreja: isto se torna então IN-TO-LE-RÁ-VEL.

 

Repost 0
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 09:27

Em 2015, continuam a construir pontes ! Feliz ano novo !

En 2015, continuons à construire des ponts ! Bonne année !

 

Abaixo extratos da 1a carta de Gaby : Ecos de Vitória

Ci-dessous des extraits de la 1ère lettre de Gaby  : Echos de Vitoria

 

Roberto, Darcio, Gaby

Roberto, Darcio, Gaby

Minha partida é, inicialmente, como uma ocasião de uma nova ponte entre nossos continentes. Para que compreendamos bem, nós europeus, que nós temos tanto a receber quanto a dar: Nós somos mais ricos materialmente que os pobres do terceiro mundo... Mas, do mais, o que nós sabemos? Por outro lado, nós começamos aqui a nos dar conta de nossa responsabilidade coletiva diante dos povos pudicamente chamados “em vias de desenvolvimento”; temos a certeza de que não podemos com uma mão dar dinheiro “aos pobres”, e com a outra apoiar aqueles que os oprimem e os mantem sob tutela.
Eu desejo que esta circular escrita de Vitória (3 ou 4 vezes por ano) seja verdadeiramente um meio de comunicação entre nós. Importante para vocês, mas também para mim: pois se eu desejo chegar a Vitória como aquele que tem tudo a aprender, eu não quero me colocar sob o olhar de vocês como aquele que quer dar lições. Não. Deve se tratar verdadeiramente de uma troca, da qual eu terei necessidade durante os anos passados lá, mas também no meu retorno (em 5 anos?).
Sobre a importância da escolha do título desta circular: ECOS DE VITÓRIA
fizemos nas sessões ou retiros ou simplesmente nas férias.
Quanto ao propósito: para além de grandes considerações que muitos podem achar por aí, eu queria, para começar, dar um testemunho sobre aquilo que eu verei e ouvirei: mais precisamente os testemunhos de vida do povo. É a vida deles que deve interessar a vocês, não a minha...

Tradução : Jovanir Poleze e Dárcio Mosquem

Gaby : Ecos de Vitoria n°1

Pont de Vitoria

Pont de Vitoria

Mon départ se veut d’abord comme l’occasion d’un nouveau « petit pont » entre nos continents. Pour que nous comprenions bien, nous Européens, que nous avons autant à recevoir qu’à donner : nous sommes plus riches matériellement que les peuples du tiers-monde… mais pour le reste ,que savons-nous ? D’autre part, nous commençons ici à nous rendre un peu compte de notre responsabilité collective à l’égard des peuples pudiquement appelés « en voie de développement » : nous sentons bien que nous ne pouvons pas, d’une main donner de l’argent « aux pauvres et de l’autre soutenir ceux qui les oppriment et les maintiennent en tutelle.
Je souhaite que cette circulaire adressée depuis Vitoria soit vraiment un moyen de communication entre nous. Important pour vous, mais aussi pour moi : car je désire arriver à Vitoria comme celui qui a tout à apprendre, je ne veux pas me situer à votre égard comme celui qui veut « donner des leçons ». Non, il doit s’agir véritablement d’un échange dont j’aurai besoin j’aurai besoin pendant les années passées là-bas, mais aussi à mon retour (dans 5 ans ?)
D’où l’importance du choix du titre de cette circulaire « Echos de Vitoria »
Quand au « fond » plutôt que de grandes considérations que beaucoup peuvent trouver ailleurs, je voudrais donner d’abord un témoignage sur ce que je verrai et entendrai, plus exactement des témoignages de la vie des gens. C’est « leur vie » qui doit vous intéresser, pas d’abord la mienne !...

Gaby dans les Echos de Vitoria n°1

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Echos de Vitoria Lettres de Gaby Em Português
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:55

 

« Du levain pour demain », association née en novembre 2009 fut créée pour accompagner les Sœurs Auxiliaires du Sacerdoce au Brésil et préparer, comme son nom l’indique, l’avenir avec elles. Faire connaître leur engagement, partager leur aventure, témoigner en faveur des valeurs qui les animent et soutenir financièrement les besoins en formation de jeunes sœurs sont les buts de cette association 1901 doublement originale puisqu’elle associe religieuses et laïcs d’une part, brésilien(nes) et français(es) d’autre part. Les sœurs Auxiliaires du Sacerdoce- congrégation immergée en France dans les milieux populaires- sont arrivées au Brésil dans l’enthousiasme du concile Vatican II. Je pourrais presque dire- par raccourci bien sûr- que le point de départ fut la date du 16 novembre 1965 où quarante évêques en majorité latino-américains, sous l’impulsion d’Helder Camara, se sont réunis à Rome en signant ce qui s’est appelé le « Pacte des catacombes ». Ils s’engageaient, une fois de retour dans leurs diocèses, à vivre dans la pauvreté sous toutes ses formes. Ce fut une époque de création, un moment rare de l’histoire en empathie avec l’Esprit Saint qui nous est échu en héritage.

Les sœurs au Brésil tout comme celles de France vivent dans cet esprit et assument cet héritage. Le rôle de notre association est de témoigner que les valeurs que vivent les Auxiliaires du Sacerdoce au quotidien : l’option pour les pauvres, la conjugaison de la Foi et de la Vie, la transmission à tous du message biblique et une solidarité fraternelle, sont importantes et continuent de faire sens en dépit des tendances actuelles de notre société. Au nombre d’une douzaine approximativement, elles sont réparties en trois communautés dans les états du « nordeste » brésilien : Aracaju, Salvador et Valença.                                                                                                                                       >

> Des similitudes ne manquent pas de frapper entre l’association « Les Amis de Gabriel Maire » et celle « Du Levain pour Demain ». Toutes les deux témoignent en faveur d’hommes et de femmes qui ont mis l’évangile dans leur vie sachant que cet engagement peut conduire au martyre comme pour Gabriel Maire.

J’ai envie de dire ici à tous les « Amis de Gabriel Maire » que votre combat pour entretenir la mémoire de Gaby est un encouragement à la résistance et au sursaut des énergies. Plus de vingt ans après son assassinat les problèmes de la terre sont toujours d’une brûlante actualité dans le Brésil d’aujourd’hui. C’est souvent le combat d’une agriculture familiale contre une agriculture industrielle qui dévaste le pays pour le profit de quelques uns. C’est le combat de pauvres gens contre des puissants qui les spolient de leurs terres.

Surtout que ne meure pas le souvenir.

Gérard Aleton, président de l’association « Du Levain pour Demain »

Dans EV n°77

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans A lire - à voir ou écouter... Echos de Vitoria
commenter cet article
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 08:59

Vous pouvez télécharger les EV n°77 d'avril 2009

Repost 0
Published by "Les amis de Gabriel Maire" - dans Echos de Vitoria
commenter cet article

Présentation

  • : Les amis de Gabriel MAIRE
  • Les amis de Gabriel MAIRE
  • : L'association "Les amis de Gabriel MAIRE" a été créée après l'assassinat de Gaby au Brésil le 23 décembre 1989. . A associação "les Amis de Gabriel Maire" foi criada depois da morte do Padre Gabriel em Brasil o 23 de dezembro de 1989.
  • Contact

A partir de novembre 2014, le blog devient bilingue. Les pages pour nos amis brésiliens sont visibles à partir du lien "Em portuguès" N'hésitez pas à vous inscrire ci-dessous pour être informé des mises à jour. Merci !

A partir de novembro de 2014 o blog se torna bílingue. As páginas para os nossos amigos brasileiros ficarão disponíveis com o "vínculo "Em português". Não hesitem em inscriverem-se para serem informados das notícias actualizadas.Obrigada !

Recherche