Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2021 5 18 /06 /juin /2021 18:48

(…) L’évêque Dom Vicente Ferreira et le psychanalyste René Dentz ont rassemblé dans un livre d’excellentes études sur le pardon : « Horizontes de Perdão ». Sa singularité : Les exemples en ont été choisis dans différents pays avec leurs propres traditions et cultures. Nous avons voulu commenter cet ouvrage pour ses grandes qualités et parce qu’il touche un thème d’une forte actualité, abordée largement par le pape François dans son encyclique sociale : Fratelli Tutti, Tous frères (2020).


Ce livre veut penser le pardon à partir des souffrances concrètes et terribles subies par des victimes humaines innocentes ou par tout un peuple supplicié pendant des siècles.


Les auteurs examinent comment, au Brésil, la rupture criminelle des deux barrages, de Mariana le 5 novembre 2015 et de Brumadinho, le 25 janvier 2019 (tous deux dans l’Etat du Minas Gerais et tous deux appartenant à la compagnie minière Vale) ont tué respectivement 19 et 272 personnes enterrées sous des millions de mètres cubes de boues et de détritus.


Dom Vicente, lui-même de la région de Brumadinho, analyse l’ensemble de la conjoncture : l’hégémonie du capital, une machine à fabriquer des victimes dans le monde entier. La compagnie minière Vale représente la logique même du capitalisme qui préfère ses intérêts à la vie, acceptant le risque de tuer des centaines de personnes et de porter de profondes atteintes à la nature. Même étant consciente de ces dommages perpétrés, elle résiste à dédommager avec justice et équité les familles touchées par ces catastrophes.


Dom Vicente cherche à comprendre ce processus avec l’aide du sociologue portugais Boaventura de Sousa Santos, des textes de Sigmund Freud et du pape François. L’encyclique Fratelli tutti  témoigne du sacrifice de la victime innocente, du Crucifié, qui a rompu le cercle vicieux de la vengeance et du  ressentiment  en pardonnant à ses bourreaux. René Girard, un penseur français, un de ceux qui ont le mieux étudié la dynamique de la violence prenant son origine dans le désir mimétique excluant ( ?) (quelqu’un veut, pour lui seul, un objet, le refusant à tout autre)…mais la proposition du christianisme a montré que ce désir mimétique peut être transformé en incluant » : nous désirons ensemble et partageons le même objet. par le pardon inconditionnel.


Mais ce pardon comporte l’exigence de justice qui doit être pratiquée par ceux qui ont provoqué la catastrophe criminelle, en l’occurrence , les responsables de la compagnie VALE. Ce combat, l’évêque le mène avec détermination et douceur, avec  chants, poèmes et prières en lien avec la communauté des gens souffrant de cet anéantissement qu’il accompagne, infatigablement, avec une équipe dévouée. Citons, à nouveau, ce que dit l’encyclique Fratelli tutti. : « Il ne s’agit pas de proposer un pardon en renonçant à ses droits devant un puissant corrompu. (…) Celui qui subit une injustice doit défendre avec force ses droits et ceux de sa famille précisément parce qu’il doit préserver la dignité qui lui a été donnée, une dignité que Dieu aime. » (n.241). (…)


(NDLT : Nous nous en tiendrons au seul Brésil mais d’autres exemples nous sont proposés par la Corée du Sud, le Congo Brazzaville ,  la Colombie, l’Afrique du Sud avec Desmond Tutu : « C’est seulement à travers toi que je suis moi ». Tous se sentent reliés les uns aux autres. La stratégie était celle-ci : le tortionnaire avoue son crime  en toute sincérité, la victime écoute attentivement et expose sa souffrance. Alors, là, on restaure la justice réparatrice et qui restaure. Eventuellement une punition curative est acceptée, sauf pour les crimes les plus odieux de lèse-humanité, qui sont acheminés vers les tribunaux compétents. 


 (…) La partie déshumanisée de l’être humain peut, par le pardon et par la réconciliation, être rachetée et transformée. C’est ce que nous apprennent toutes ces initiatives.


Deux livres peuvent nous aider à mieux comprendre la dynamique de la violence et du pardon : « La mémoire, l’histoire, l’oubli » de Paul Ricoeur, (Paris, Seuil 2000) ainsi que « Les damnés de la terre », de Franz Fanon.


D’après Leonardo BOFF (IHU 27 mai 2021)

Traduction libre et abrégée par C & P Clemens


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les amis de Gabriel MAIRE
  • : L'association "Les amis de Gabriel MAIRE" a été créée après l'assassinat de Gaby au Brésil le 23 décembre 1989. . A associação "les Amis de Gabriel Maire" foi criada depois da morte do Padre Gabriel em Brasil o 23 de dezembro de 1989.
  • Contact

A partir de novembre 2014, le blog devient bilingue. Les pages pour nos amis brésiliens sont visibles à partir du lien "Em portuguès" N'hésitez pas à vous inscrire ci-dessous pour être informé des mises à jour. Merci !

A partir de novembro de 2014 o blog se torna bílingue. As páginas para os nossos amigos brasileiros ficarão disponíveis com o "vínculo "Em português". Não hesitem em inscriverem-se para serem informados das notícias actualizadas.Obrigada !

Recherche

Gabriel Vivant !

« Prophète Gabriel, ta lutte n’a pas été vaine.

Le sang des martyrs est semence de nouveaux Chrétiens. »